Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

la reine des courges...moelleuse à souhait

Publié le par lesdelicesdemanon.over-blog.com

Si vous jetez un oeil sur les blogs américains, vous n'échappez pas à la déferlante de courges, Thanksgiving oblige ;)

Pour ma part je souris toujours quand j'entends des collègues se plaindre de ne pas savoir quoi faire de leur courge. Moi c'est l'inverse, je ne peux jamais tester toutes les recettes que j'aime....

 

Il faut dire que je refais régulièrement les classiques

- le pain de courge

 - ravioles courge/chèvre

 - lasagnes butternut piquées ici

 - velouté de courge

 - le gratin de ravioles/butternut

 - la soupe de mamy Béa

 - et bien sûr les incontournables pancakes butternut de Carole

 

 

Il faut dire aussi que je suis aidée par l'immense trafic qui se déroule quotidiennement à mon collège. Si vous passez aux bonnes heures, vous verrez des profs penchés sur leurs coffres se livrer à des échanges de pommes, patates, farines, courges, etc....

Le papa de Sylvie nous cultive chaque année butternut, muscade, etc....et cette année les muscades sont énormes...Une collègue a pris peur en découvrant sa courge de 25 kgs!!!

 

Pas moi. Je coupe, je cuis, je pèle, je mixe, j'assaisonne, je me régale.....

 

Voici une version sucrée cette fois-ci, extraite d'un blog américain, des blondies à la courge.

Et oui, après les carottes, les courgettes, les pois chiches, les betteraves, voici le gâteau à la courge. Foncez, vous vous régalerez c'est promis.

 

novembre2010 005

  • 2 cups farine
  • 1 cuillère de mélange pour pain d'épice
  • 1 cuillère de bicarbonate
  • ¾ cuillère de sel
  • 1 cup (2 sticks= 226g) beurre demi-sel pommade
  • 1¼ cups sucre roux
  • 1 oeuf
  • 2 cuillères d'extrait de vanille
  • 1 cup purée de courge
  • 1 cup pépites de chocolat
  • 3/4 cup noix concassées
  • du pralin

 

Dans un mixer, battre le beurre et le sucre jusqu'à ce que le mélange soit mousseux. Ajouter l'oeuf et la vanille puis finalement la purée de courge.

 

D'autre part mélanger les ingrédients secs.

 

Combiner les deux mélanges en remuant au minimum.
Verser dans un moule (j'ai utilisé un moule rectangulaire assez large), parsemer de pralin en poudre et cuire 35 minutes à 180°.

 

Laisser refroidir avant de découper et de déguster.

 

novembre2010 004

 

 

Pour finir un clin d'oeil à Nawal et son concours manger des yeux. Voici la photo "mangez la gaufre par les deux bouts"!!!

 

novembre2010 008 - Copie

Voir les commentaires

les caramels de la mort qui tuent!!!!

Publié le par lesdelicesdemanon.over-blog.com

Jeudi dernier étant férié, j'ai un peu cuisiné avec les enfants. Tout ça à cause de Manue qui avait craqué pour un grand blond qui fantasmait sur elle (comprenne qui lit facebook!!!)

A peine avais-je lu son billet que je me lançais dans la recette. La pause du vendredi 10h fut gourmande, tout le monde a apprécié, même Thierry qui n'aime que le salé ;)

Depuis les collègues me harcèlent pour avoir la recette...il y a même des langues de vipère qui ont attendu que je parte satisfaire un besoin naturel pour se plaindre dans mon dos que je tardais à publier....Devant une telle mutinerie, je cède à leurs caprices, je refais une fournée et voici enfin la recette.
Attention Sylvie, y a du sucre, du gras, du sucre et...du gras!!!! Mais c'est pour ça que c'est bon ;)

 

novembre2010 001

 

Alors tout d'abord torréfier 125g de noix, noisettes, amandes, cajou, macadamia, pécan, bref ce que vous aimez pendant 15 minutes à 150°.

 

Dans une casserole à fond épais, fondre 225g de beurre (demi-sel pour moi) et 225g de sucre. Au début le beurre flotte en surface et ça a l'air bof mais peu à peu les deux éléments s'amalgament et épaississent puis le mélange commence à colorer.
Lorsqu'il atteint une jolie couleur ambrée, ajouter les fruits secs et bien mélanger avant de couler aussitôt sur une flexipat. Manue a tellement bien calculé que ces proportions correspondent pile-poil à la plaque ;)

 

novembre2010 003

 

Avant que ça ne durcisse, bien étaler avec une spatule puis recouvrir de 200g de chocolat noir concassé (oui 200 parce que si on ne met que 175g, on va se sentir obligé de croquer les 25 g restants....) et d'1/2 cc de fleur de sel. Patienter 5 minutes puis lisser le chocolat fondu sous la chaleur du caramel en une couche uniforme.
Laisser durcir avant de briser en morceaux (je mets des gants style chirurgicaux pour ne pas laisser de traces sur le chocolat)

 

Déguster en bénissant Jamie, Manue et les bonnes choses!!!

 

Comme je ne suis pas la moitié d'une gourmande, avant que le chocolat ne fige j'ai dispersé des pépites de sucre pétillant enrobé  de chocolat. Une surprise pour les papilles à chaque bouchée...

 

novembre2010 018novembre2010 019

 

Et pour rester dans le thème du chocolat, voici quelques clichés du salon du chocolat qui s'est tenu à Vienne le week-end dernier. C'était une première alors il y a des trucs à améliorer mais franchement j'y ai trouvé mon compte de gourmandises sans faire des kilomètres....

 

 novembre2010 022

Des pralinés gourmands et fondants,

 

novembre2010 023

 

de divines guimauves,

 

novembre2010 024

 

des noisettes caramélisées qui attirent Baptiste,

 

novembre2010 017

 

de quoi penser aux fêtes qui approchent,

 

novembre2010 021

 

novembre2010 028novembre2010 029

 

des pâtes à tartiner surprenantes et excellentes....

 

novembre2010 025novembre2010 026novembre2010 027

 

des sculptures chocolatées qui ont ensuite été vendues aux enchères au profit des enfants hospitalisés.

 

Mon coup de coeur :

novembre2010 013novembre2010 014

 

des ravioles de chocolat blanc garnies d'un praliné aux noisettes...à tomber!!!!

 

novembre2010 015

 

et des st marcellin chocolat blanc/praliné pistaches!!!

 

 

Le mot de la fin....

 

novembre2010 020

Voir les commentaires

l'Alsace en été

Publié le par lesdelicesdemanon.over-blog.com

Août 2010, nous voilà en route pour l'Alsace. Si je l'ai déjà visitée en hiver lors de divers marchés de Noël, c'est une première en été.

Suivez-moi en Alsace.

 alsace 2010 091 (3) 

En route, passage par le village de Burnhaupt le haut

alsace 2010 033

 

où nous nous arrêtons au restaurant de la couronne.

 alsace 2010 031

 

Là pour 8.40 euros par personne nous sommes très bien servis, par une serveuse accorte.

Une salade vigneronne faite de salade verte, de saucisse de viande et de fromage en fines lamelles, bien relevé d’oignons et cornichons

alsace 2010 021

 

puis un mix-grill avec merguez, saucisse blanche et brochette, haricots et frites.

alsace 2010 024

 

 Pour le dessert, une énorme part de forêt noire….

alsace 2010 029

 

Bref l’adresse vaut le détour.
Le menu enfant est tout aussi délicieux,

alsace 2010 026

 

avec une verrine de légumes en gelée et jambon roulé au fromage frais, puis un émincé de volaille avec une sauce crème vin blanc délicieuse, frites et 2 boules de sorbet. On ne regrette pas d’avoir attendu pour manger !

 

Le gps nous guide ensuite à travers les vignes à travers Turckheim et son superbe clocher,

 

alsace 2010 049

jusqu’à Niedermorschwihr,

alsace 2010 050

alsace 2010 051

 

le fief de Mme Confiture autrement appelée Christine Ferber. Le magasin est sobre et si nous n’avions pas repéré l’adresse avant, nous serions sûrement passés devant dix fois sans le trouver.

 

 alsace 2010 065alsace 2010 056alsace 2010 057

Là nous craquons : kougelhopf, empreinte à springerle, moule en terre cuite, torchons et bien sûr confitures dont la bien-nommée confiture des fées.

 

alsace 2010 058alsace 2010 063

Le village est superbe, les maisons à colombages ont des couleurs vives, toutes différentes. Si nous n’étions attendus plus loin, on resterait bien là…. même si certaines décos en "crins" sont surprenantes...

alsace 2010 073

Mais déjà Dambach-la-ville nous appelle, c’est là , au fond d’un jardin

 

alsace 2010 079 

que notre gîte se cache. Il est superbe, juste comme j’aime.

 

alsace 2010 091alsace 2010 087

 

Le jardin, la déco, tout nous plaît. Il s'agit du gîte le jardin à la cour Zaepfel.

 alsace 2010 082alsace 2010 099

Dans la cour et le jardin pleins d'objets anciens, des kuglofs maison attendent d'être offerts par la maîtresse des lieux.

 

alsace 2010 098alsace 2010 094

Aurons-nous le courage de nous promener ou allons-nous rester avachis dans les chaises longues ??? La maison voisine aussi est bien charmante.

alsace 2010 001

Le dimanche nous prenons la direction du Haut Koenigsbourg en longeant les vignes.

alsace 2010 004

alsace 2010 006

 

alsace 2010 015

alsace 2010 008alsace 2010 011

 

Nous savons que nous ne le visiterons pas, il y a trop de marche à faire et mamy n’est pas en état.

alsace 2010 016

 

Mais cela ne nous empêche pas d’aller jusqu’en haut avec les enfants pour faire quelques photos avant de redescendre vers St Hypolite où nous achèterons (par hasard) du tokay gris chez les parents de laetitia Bleger, miss France 2004.

alsace 2010 021 (2)alsace 2010 022

Ensuite c’est Bergheim,

alsace 2010 024 (2)alsace 2010 026 (2)

un joli village typique

alsace 2010 027

(on dirait le Sud!!!!)

et là notre première cigogne...

alsace 2010 029 (2)

puis le meilleur arrêt à Ribeauvillé, en plein week-end rose.

 Les habitants sont nommés Ribeaupierrot ou Ribeaupierrette ;)

 

alsace 2010 035

 

On y trouve plein de ménétriers ou pfifferdaj.

 

alsace 2010 038alsace 2010 044alsace 2010 039

 

Selon Wikipédia,

 

 

 

D'après la tradition, un seigneur de Ribeaupierre aurait donné une pièce à un ménétrier qui avait cassé son instrument. Pour le remercier de sa générosité, les ménétriers choisirent cette famille comme suzerain. C'était il y a plus de 600 ans…

En réalité, au Moyen Âge, les empereurs avaient besoin de surveiller cette corporation remuante, sinon inquiétante. Ils avaient choisi un seigneur alsacien pour en assurer le patronage et lui procurer une organisation. C'est dans ce cadre qu'est née la fête des Ménétriers : c'était l'occasion de se retrouver et de régler les conflits.

Les ménétriers se réunissaient dans les auberges de la ville pour la fête de la Nativité de la Vierge (8 septembre) : ils assistaient à la messe puis rendaient hommage au seigneur dans la grande cour du château. Le lendemain, le tribunal tenait audience. Pendant tous ces jours, il y avait grande ambiance de fête dans toute la ville. Cette situation se prolongea jusqu'à la veille de la Révolution française : le dernier Pfeifertag fut célébré en 1788.

Mais après la Révolution, les Ribeauvillois conservèrent la fête sous le même nom. Elle prit petit à petit de l'importance, grâce aux sociétés locales, avec de nombreuses attractions dont la plupart attirent aujourd'hui encore un public de plus en plus nombreux grâce au travail du comité des Fêtes et a lieu tous les premiers dimanches de septembre.

 

alsace 2010 062 alsace 2010 064

 


Les façades sont superbes et les décorations pullulent autour du rose et des cigognes. Nous en apercevrons d’ailleurs plusieurs dans les nids sur les toits.

 

alsace 2010 045alsace 2010 079 (2)alsace 2010 080alsace 2010 054alsace 2010 059alsace 2010 065 (2)


La fanfare royale anime la place de l’hôtel de ville, reprenant des morceaux qui rythment le récit d’une des guerres,

alsace 2010 086

 

 pas eu le temps d’entendre laquelle. Un petit arrêt poterie mais léger car Soufflenheim est bientôt au programme…alsace 2010 066

Les vitrines offrent parfois un curieux spectacle...

 

alsace 2010 094 (2)alsace 2010 101

Les cigognes peuvent laisser des traces de leur passage ;)

alsace 2010 063 (2)

On mord dans une mauricette garnie de jambon des vosges et de fromage.

alsace 2010 104

Au retour, une pause dans Sélestat

alsace 2010 111alsace 2010 119

 alsace 2010 155

afin d’admirer sans la foule les chars du corso fleuri de la veille sur un thème marin.

 alsace 2010 108alsace 2010 110 alsace 2010 113alsace 2010 115alsace 2010 136alsace 2010 134alsace 2010 138alsace 2010 139alsace 2010 144alsace 2010 148alsace 2010 153

Nous découvrons aussi une expo d’instruments récup’ avec lesquels les enfants se sont bien amusés, 

alsace 2010 121alsace 2010 123alsace 2010 126alsace 2010 127

 

 avant de finir dans le ventre du grand requin blanc….

alsace 2010 128alsace 2010 129alsace 2010 130alsace 2010 132

Partout le kuglof est roi...

alsace 2010 152 

...mais sur la place où se tient un petit marché artisanal, c'est au tourillon que nous succombons.

alsace 2010 149

C'est une pâte briochée parfumée à la cannelle et cuite à la broche.

Les effluves sont enchanteresses.

alsace 2010 150

Après une bonne sieste, nous partons à la recherche d’une stèle commémorant une bataille menée par mon grand-père il y a 65 ans dans la région. Les indications ne sont pas très précises et après 3 ou 4 demi-tours, nous découvrons enfin le but de la balade.

alsace 2010 156

 

 Au retour nous sommes émerveillés car les champs sont remplis de cigognes venues manger un bout entre copines…

alsace 2010 157

Le dernier champ abrite une culture surprenante, saurez-vous reconnaître ces feuilles ??

  alsace 2010 167

Et celles-ci ?

alsace 2010 007 (2)

 

Et encore celles-ci ?

  alsace 2010 016 (3)

Le lendemain, nous avons le plaisir d’accueillir Hélène, sa maman et ses garçons. Nous partons pour Riquewihr,

alsace 2010 088 

un des plus beaux villages de la région, idylique à Noël, pittoresque l’été.

alsace 2010 007alsace 2010 008 (3)alsace 2010 009 (2)

Nous commençons par une pause-repas (il est déjà 13h passées) avec tarte flambée, bibblehaaskäse et pommes de terre sautées,alsace 2010 014

tarte aux myrilles, munster fermier au cumin, coupes glacées ou café liégeois selon les goûts de chacun, un vrai café liégeois comme dans le temps ;)

alsace 2010 016 (2)alsace 2010 018 (2)alsace 2010 019

Pour bien digérer tout ça, le tour du village s’impose.

Suivez le guide Baptiste

alsace 2010 026 (4)

qui a su trouver de solides épaules pour voyager confortablement...

 alsace 2010 032 (2)alsace 2010 050 (3)alsace 2010 051 (2)

Les façades,

 alsace 2010 034 (3)alsace 2010 035 (3)alsace 2010 036 (3)alsace 2010 037 (2)alsace 2010 038 (2)alsace 2010 039 (3)alsace 2010 041 (3)alsace 2010 045 (3)

 

alsace 2010 049 (3)alsace 2010 050 (2)

les vitrines,

alsace 2010 054 (3)

 

les décos,

alsace 2010 042alsace 2010 043alsace 2010 053 (2) alsace 2010 055 (2)alsace 2010 056 (2)alsace 2010 059 (2)

 

les odeurs,

alsace 2010 071alsace 2010 055

 

tout est tentant et la carte bleue chauffe un peu ;) Je déguste avec appétit des sablés fondants parfumés à l'essence de géranium, une belle découverte.

Décidément où que l'oeil se pose il y a des merveilles à voir...

alsace 2010 060 (2)alsace 2010 062 (2)

On peut même surprendre un des locataires des lieux...

alsace 2010 058 (3)

……………………….

L'appel de Noël se fait déjà entendre...

 

  alsace 2010 076 (2)

alsace 2010 079 (3)alsace 2010 085

Une musique se fait entendre, il n'en faut pas plus pour que mon artiste se mette à danser...

Nous reprenons la route de Dambach, non sans admirer les décorations locales.
alsace 2010 104 (3)
A Dambach, la ville de l'ours,
alsace 2010 107 (2)
c'est en petit train
alsace 2010 113 (3)
que nous découvrons la ville et ses vieux bâtiments comme cette grange.
alsace 2010 120 (2)
Le conducteur et guide est intarrissable et nous apprend entre autres pourquoi les maisons à colombages sont en bois (matériau peu cher, solide et en grande quantité à l'époque dans les forêts) et pourquoi le premier étage s'avance au dessus de la rue. A l'époque on ne payait les impôts que sur la surface au sol. Ce décroché des étages permettait de gagner de la surface sans être taxé.

  Après la ville, un petit tour dans les vignes

alsace 2010 125 où nous croisons un joli petit tracteur taillé pile poil pour passer entre les rangs des ceps.

alsace 2010 129 (2)

Traverser les vignes donne soif alors dégustation gratuite pour tout le monde...

alsace 2010 138 (2)

Rassurez-vous nous n'avons pas vidé toutes ces bouteilles, nous n'avions pas le temps ;)

Tout notre monde se retrouve ensuite au jardin pour partager un repas sur le pouce tous ensemble.

Tartes à l'oignon ou au munster et pommes de terre,

alsace 2010 145 crudités,

 

alsace 2010 150 (2)

 

fruits de saison et kuglof de chez la reine Ferber...

alsace 2010 163, le tout arrosé de vins du cru...

alsace 2010 143

Le temps passe vite, bien vite en bonne compagnie. Ce n'est pas Baptiste qui me contredira, lui qui a tant de choses à dire à sa copine Hélène...

alsace 2010 158

Le mardi, repos le matin, chacun glande avec un livre. Après une courte sieste, nous partons pour Strasbourg.

 

alsace 2010 008 (2)

Nous commençons par traverser la petite France à pied,

 alsace 2010 004 (2)

alsace 2010 009  alsace 2010 010alsace 2010 011 (2)

 nous arrêtant pour acheter les décos du prochain Noël.

alsace 2010 018

Les façades et les enseignes portent parfois des noms connus...

alsace 2010 020alsace 2010 015 (2)alsace 2010 027 (2)alsace 2010 028alsace 2010 091 (2)alsace 2010 106alsace 2010 107alsace 2010 108 (2)alsace 2010 112alsace 2010 113 (2)alsace 2010 114 (2)alsace 2010 115 (2)

Les poteries, les vitrines, tout me plaît mais les prix non ;)

alsace 2010 120alsace 2010 122

alsace 2010 026 (3)alsace 2010 116alsace 2010 128 (2)

Des messages essayent de nous attirer mais nous résistons;)

alsace 2010 022 (2)

Puis nous arrivons peu à peu au quartier de  la cathédrale.

alsace 2010 037

Celle-ci est superbe avec ses sculptures,

alsace 2010 045 (2)alsace 2010 046alsace 2010 047

on dirait de la dentelle. Les détails sont soignés.

alsace 2010 036 (2)alsace 2010 049 (2)alsace 2010 049 (2)
Tout autour, de superbes maisons comme Bollinger rue Mercière

 

alsace 2010 032alsace 2010 034 (2)alsace 2010 035 (2)

 ou encore la très connue Kammerzell.

alsace 2010 040alsace 2010 041 (2)alsace 2010 044 (2)alsace 2010 072alsace 2010 073 (2)alsace 2010 074
Pour découvrir encore un peu plus, nous empruntons le minitram qui nous mènera à travers la petite France

alsace 2010 087 (2)alsace 2010 089

 jusqu’aux ponts couverts et l’ENA qui a pris possession de l’ancienne prison st Jean.

Petite pause gourmande

alsace 2010 060

avant de sacrifier au rituel de la photo costumée.

alsace 2010 053alsace 2010 054 (2)

Allez il faut rentrer, le lendemain une grosse journée nous attend!!!

………………………..

Le mercredi, nous retrouvons en effet la famille d’hélène mais sur leurs terres cette fois, à Wissembourg, jolie bourgade proche de la frontière allemande, ce qui me permettra de dépenser quelques euros dans ma patrie d’adoption et de raviver quelques souvenirs de jeunesse ;)

Mais avant ça, visites à Soufflenheim

alsace 2010 057 (3)alsace 2010 058 (4)

alsace 2010 047 (3)alsace 2010 019 (2)alsace 2010 020 (2) alsace 2010 023 (2)alsace 2010 027 (3)

et Bertschdorf,

alsace 2010 052

les deux cités de la poterie d’où chacun repart avec quelques souvenirs.

alsace 2010 043 (2)alsace 2010 044 (3)alsace 2010 045 (4)

Nous arrivons à voir un atelier en activité. Le monsieur nous montre comment il coule l’argile dans son moule.

alsace 2010 032 (3)

 Après une journée de séchage, le moule est ouvert

alsace 2010 034 (4)

et la forme est mise à sécher à l’air libre 4/5 jours

alsace 2010 028 (2)

avant d’être émaillée au pistolet

 

alsace 2010 030

puis peinte et enfin cuite au four. Le résultat final dans le magasin :

alsace 2010 048

En quittant les poteries, on va visiter un parc à cigogne où cigognes et paons viennent se refaire une santé.

alsace 2010 060 (3)alsace 2010 061 (2)alsace 2010 063 (4)alsace 2010 067alsace 2010 071 (2)

Puis une virée dans Wissembourg

 alsace 2010 140

où une jeune femme prend le frais au bord de l'eau...

alsace 2010 157 (2)alsace 2010 096

avec le traditionnel cliché à la Mirabelle.

alsace 2010 147

Et enfin les deux repas pris chez Lala et André.

La maison d'André est atypique, grandiose.

alsace 2010 087 (3)

Elle regorge de trésors anciens.

alsace 2010 090 (2)alsace 2010 093alsace 2010 096 (2)

Dans le jardin, des objets insolites nous accueillent.

alsace 2010 094 (4)alsace 2010 095

Au fond du jardin, alsace 2010 126 (2)

dans un deuxième bâtiment, un antique four à bois

alsace 2010 083 (2)

va accueillir les préparations de la pieuse Hélène.

alsace 2010 080 (2)

alsace 2010 109 (2)

 

 

Tartes flambées

 

alsace 2010 115 (3)alsace 2010 128 (3)

et kouglofs salés ,

alsace 2010 098 (3)alsace 2010 099 (5)

forêts noires

alsace 2010 103 (3)

 le midi, tarte choucroute/munster,

alsace 2010 174alsace 2010 184

 une divine salade cervelas/pdt,

alsace 2010 164

presskopf,

alsace 2010 178

tarte aux mirabelles

alsace 2010 169

et gâteau de semoule avec compotée de cerises noires/cannelle (Griesspudding und Kirschsosse)…

alsace 2010 181

bref nous ne sommes pas morts de faim, loin de là…Ce fut un plaisir de voir chaque tarte flambée de la pâte à la cuisson terminée…Tout ça en éclusant quelques bonnes bouteilles, 

 alsace 2010 132 (2)

 

avec ou sans le somptueux sirop de mûres d'Hélène.

alsace 2010 117

 

Comme toujours nous n'avons pas vu le temps passer et il est déjà l'heure de se quitter. Notre séjour en Alsace touche à sa fin.

 

Pour finir, deux événements

1/ visite aux tissages Gander

 

alsace 2010 001 (4)

 

pour acheter du lin bien sûr

 alsace 2010 018 (3)alsace 2010 016 (4)alsace 2010 017

 

 mais aussi pour visiter la mini expo qui montre les métiers à tisser anciens, le tissage du lin et du fameux kelsh.

alsace 2010 002 (2)alsace 2010 003alsace 2010 004 (3)alsace 2010 005 (2)alsace 2010 006 (2)alsace 2010 007 (3)alsace 2010 008 (4)alsace 2010 009 (3)alsace 2010 010 (3)alsace 2010 011 (3)alsace 2010 013alsace 2010 014 (2)

 

Dans le jardin une cabane qui plairait bien aux enfants.

 

alsace 2010 015 (3)

 

Un bon goûter finit la promenade en beauté.

alsace 2010 079 (4)alsace 2010 076 (3)alsace 2010 080 (3)

 

 

2/ un repas alsacien typique agrémenté de danses folkloriques

 

Dans une magnifique maison bâtie par le fou d'Epfig,

 

 

 

 

alsace 2010 022 (4)alsace 2010 027 (4)

 

sur une immense terrasse, un grand four à bois est alimenté par une serveuse blonde qui enchaine les tartes flambées à la vitesse de l'éclair.

 

alsace 2010 033 (2)

 

Je choisis un jarret de porc avec salade de pommes de terre,

 

 

alsace 2010 042 (2)

 

Mamy une tarte flambée au munster,

 

alsace 2010 040 (3)

 

 

Manon a pris des spaetzle avec un émincé de veau à la zurichoise.

 

alsace 2010 045 (5)alsace 2010 056 (3)

 

Pendant le repas, des danseurs nous offrent un joli spectacle menés par un chef très charismatique.

alsace 2010 051 (3)

 

alsace 2010 053 (3)

alsace 2010 064 (3)
 
vite imités par mes loulous.
alsace 2010 059 (3)
Pour finir une petite curiosité alsacienne, les bancs de l'impératrice Eugénie.
 
alsace 2010 019 (3)
DES BANCS REPOSOIRS BIEN PRATIQUES
Les « Ruhebaenk », en dialecte, devaient être construits tous les deux kilomètres et entourés d’arbres, pour fournir ombre et fraîcheur. Dans la mesure du possible, une fontaine devait être réalisée à proximité. Le linteau supérieur est caractéristique. Il servait à recevoir les paniers et sacs que les alsaciennes portaient traditionnellement, sur leur tête à l’aide d’un coussinet rond, le « Kopfkissel ». Les bancs de l'Impératrice étaient flanqués de part et d'autre de cubes nommées « montoirs », permettant aux cavaliers de monter plus facilement en selle et aux paysans d'y déposer leurs hottes. Ils étaient très appréciés et dans certains villages, ils étaient même surnommés bancs des amoureux. « Entre deux villages on s'y arrêtait, on s'asseyait sur le linteau inférieur et à l'ombre des tilleuls on y faisait régulièrement des rencontres……….. Que de nouvelles échangées et que d'unions scellées sur ces pierres ».


 

Voir les commentaires